L’art du bide

Lorsque l’on a, comme moi, un humour bien douteux, on se prend forcément un bide. La pratique est déconseillée à tous ceux qui ont un ego un peu trop vaste, car ceux-ci ont du mal à s’en remettre…

Mais au fait, qu’est ce qu’un bide ? Comme je l’ai découvert en regardant le Petit Journal de Yann Barthes, le bide, c’est ça :

Image de prévisualisation YouTube

Ouille. Comment notre ami (appelons M. X pour préserver son anonymat, d’autant qu’on connait pas son nom) va t-il pouvoir se sortir de cette situation ? Plusieurs solutions s’offrent à lui.

1) Le détournement de conversation : « Sinon, vous pensez quoi de la politique extérieure du Burkina Faso ? » Comme le détournement d’avion, la pratique est dangereuse.

2) Sortir une bonne blague. Tout dépend de l’individu. Si a priori, vous ne sortez que des bides, plus personne ne vous écoute  depuis longtemps donc pas la peine de chercher à détourner leur attention. Sinon, vous pouvez essayer de sortir un grand classique. Au pire, on vous tapera.

3) Détourner l’attention sur plus pitoyable que vous : le boulet qui passe au loin, le mec qui vient de glisser sur une fiente de pigeon, le type que personne supporte. Dix points si vous lancez une sale rumeur dont il ne se libèrera jamais.

4) Partir en Australie. A réserver aux cas désespérés. Ici, vu que l’individu est passé à la télé, il a intérêt à partir loin, très loin, là ou personne ne la vu. Dans le désert de Mongolie, en Sibérie, ou dans la Lozère par exemple.

Voila, vous savez quoi faire en cas de bide. Si cet article est lui même un bide, sachez que je décline toute responsabilité, et que je m’interroge fortement sur votre opinion concernant la politique extérieure du Burkina Faso.

 


Répondre

tuxouf |
spitik56 |
solidaire maintenant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MJJ et DIANA ROSS
| pokerenreseau
| alice et june paradise :