Archive pour mai, 2010

L’ »exemple plutôt grotesque de gugusse » rigole bien

« Si on te tape sur une joue, tend l’autre ! » Qu’il est beau ce principe si souvent répété… Certes ; mais quand celui qui tape est un vrai clown, répondre n’est pas forcément désagréable. En l’occurrence, je suis tombé par un hasard plus ou moins volontaire sur les commentaires d’un article du blog d’Alithia. C’est avec un plaisir non camouflé que je peux désormais vous annoncer que je fais partis des ennemis ouverts de ce mythe Wikipédien qu’est Alithia. J’y rejoins ainsi Pierrot, Jean-No et bien d’autres ! Ô joie, mon lot gratuit d’injures en tous genres, de trainage dans la boue, de lynchage en public ! Mon côté masochiste n’en demandait pas tant ! Il est bien loin, le temps où « pour un wikipédien, [j'étais] remarquable et prouv[ais] qu’ils ne sont pas tous aussi grossiers, machos et tarés que tous ceux qu’[[elle a] lus qui n’ont rien à envier à leur meilleur ennemi » (réponse au commentaire numéro 7)

(suite…)

Un essai sur l’art de bien glander

Il était une fois un étudiant qui, pendant un rapide moment d’inattention en cours, décide de rédiger le guide du parfait glandeur. Il se trouve que, par une étrange coïncidence, je suis ce étudiant. Le torchon qui a résulté de cette intense réflexion, intitulé De Glandouillae Arte, a eu un certain succès auprès de mes amis, et je me suis donc finalement décidé a en publier une version légèrement remaniée par souci d’anonymat.

J’ose espérer qu’il vous plaira. J’en profite pour remercier ici tous les amis qui ont apprécié cette oeuvre de mon esprit sévèrement malade !

Cet ouvrage comprend notamment : des conseils pour bien se placer en cours, des idées de dessins et de textes, un cours de morse, la recette de la fondue savoyarde et des trucs trop effrayants pour être mentionnés ici.

Cliquez ici pour lire ou télécharger De Arte Glandouillae

L’art de la discussion peut tout résoudre !

Il arrive d’avoir des moments de faiblesse. Ce fut mon cas lorsqu’il y a quelque temps, j’ai vu l’introduction de l’article Wikipédia consacrée à Charles Pasqua. D’après les conseils de style, un résumé introductif doit reprendre de façon concise les principales informations de l’article. Or, quelque chose clochait avec celle du 3 mai : « Charles Pasqua, né le 18 avril 1927 à Grasse (Alpes-Maritimes), est un homme politique français de droite ayant notamment exercé les fonctions de ministre de l’Intérieur. » Moi qui ne m’intéresse à la politique que depuis cinq ou six ans, je dois dire que j’ai plus connu les aventures de Charles au tribunal, que celles de Charles au ministère… Mais là, pas un mot ! Et pourtant, l’article consacre bien une section aux affaires politico-financières dans lesquelles le bonhomme a pas mal trempé. Comment ce fait-ce ?

Un coup d’oeil à l’historique de l’article m’a prouvé qu’on s’y était plus battu qu’à Stalingrad. Certains voulaient mettre l’info (souvent de façon maladroite, mais une observation rapide de l’historique ne permettait pas de le voir), d’autres l’effaçaient systématiquement. C’est là que mon moment de faiblesse est survenu : j’ai bêtement cédé à la tentation de ne me conforter qu’à ma première impression. Qui étaient les « censeurs » ? Cheep et Suprememangaka, déjà impliqués dans « l’affaire Alain Joyandet » qui a fait couler de l’encre, mais pas ici (voir le papier de Pierrot sur le sujet, et les historiques de Wiki pour les plus courageux). Chacun pensera sur le sujet ce qu’il pense, mais de fait, dans mon idée, la mauvaise foi semblait cependant venir d’eux. Ben, comme le disait Barrack, « I screwed up ! » (« j’me suis chié »)

J’ai en effet privilégié la voie diplomatique et ouvert la discussion, sans grand espoir de réussite, sur la page de discussion de l’article. Suprememangaka m’y a rejoint, et nous avons rapidement trouvé un compromis, aidé par Kirtap qui a rédigé une introduction convenable. Sauf qu’entre temps, quelqu’un s’escrimait, sans discuter, à vouloir rajouter l’info, mais de façon inadaptée pour une intro. Plusieurs jours de discussion ont été nécessaire pour arriver à un compromis satisfaisant tout le monde. Tous ? Non, un contributeurs résiste encore et toujours au consensus ! Maintenant, c’est HaguardDuNord qui la trouve trop longue ! Mais ce problème devrait être plus aisé à résoudre. Ou alors l’intro reviendra à son stade originel, puis à son stade actuel, et ainsi de suite. Wikipédia aura donc inventé le mouvement perpétuel. Qui sait !

Conclusion, la prochaine fois, je ne me ferai pas d’opinion préconçue, et je tenterai de discuter avant. Si d’autres procèdent comme je l’ai fait, on comprend aisément que certains irréfléchis crient à la censure ! Mea culpa, donc.

Il n’y a point de sot sujet (?)

Il est un débat qui revient régulièrement sur Wikipédia, dans les pages concernant les labels ; un débat capable de pourrir l’ambiance pour la rendre digne de celle d’une PàS sur Mickael Vendetta, d’entraîner de vaines engueulades sans apporter une critique constructive. Ce débat est régulièrement soumis par Pline, un Ancien de Wikipédia (oui, pour le jeu de mots, je suis désolé, mais Pline l’Ancien, c’était très facile et de fait tentant). Il se résumerait de la façon suivante : « le sujet d’un article doit-il rentrer en ligne de compte lors d’un vote concernant sa qualité ? »

Bref historique des événements, qui ne saurait être exhaustif :

- été 2009, MicroCitron s’est pris de passion pour les Simpson, et traduit avec brio des articles sur la série. Après avoir fait de l’article sur la série, et celui sur le film, de Bons articles, il s’attaque aux personnages. Homer et Bart s’en sortent sans dommages, puis arrive cette pauvre Marge. Pourquoi Pline vient-il ici et pas ailleurs ? Impossible à dire, mais le résultat est là : il déclare tout simplement à MicroCitron que c’est bien joli, mais que vu ses compétences, il ferait mieux d’aller bosser sur des articles plus importants. Celui-ci répond sur le mode du « je suis bénévole, je contribue où je veux, et vu que mon article a atteint un développement et une qualité souhaitable, je le présente au label », et d’autres viennent appuyer ses propos : on juge ici la qualité, pas le sujet.

- rebelote en octobre, avec le vote concernant Frederick Fleet, l’homme qui a aperçu l’iceberg heurté par le Titanic. Là encore, le sujet est anecdotique, mais l’article est admissible vu que son sujet est relativement mentionné dans les ouvrages et sites sur le sujet ; bref, les sources sont là, et l’article se tient : 9 personnes au moins se sont accordées là dessus. Mais Pline s’interroge sur un futur article sur l’iceberg, le pingouin qui était dans le coin, etc.Après une réponse légèrement ironique sur le fait que je m’en chargerais volontiers mais qu’il n’y a pas de pingouin dans l’Atlantique Nord, je lui expose les mêmes arguments que MicroCitron. D’autres viennent lui rappeler qu’on ne juge pas ici l’admissibilité des articles, mais leur qualité. Affaire close. Au passage, Pline a ouvert le débat avec le charmant commentaire suivant à mon égard : « le ridicule ne tue pas »…

- dernier coup en date,  Street Fighter IV. L’article est plutôt critiquable sur le fond, mais Pline attaque encore une fois le sujet de l’article, critiquant « un produit commercial »… Après tout, Le Dictateur, ou L’Etranger s’achètent aussi… Pub, là aussi ? Puis l’intéressé se lamente sur le fait que, lorsqu’on regarde les articles présentés sur l’accueil en mai… on pleure. Un empereur éthiopien, la Nuit de Cristal, Orgueil et Préjugés… affligeant en effet.  Bon, y’a aussi du foot et du jeu vidéo…Horreur !

Question bête : ces articles sont censés être sur Wikipédia puisqu’admissibles. Que le sujet ne plaise pas à Pline, ce n’est pas gênant en soi, il suffit qu’il aille lire un autre article. Mais ceux qui veulent en savoir plus ont droit à avoir un article travaillé. Si quelqu’un prend plaisir à y travailler, pourquoi s’en formaliser ? Dommage. Il y a des critiques, de fond et de forme, plus judicieuses et qui feraient gagner ces articles en qualité. Les règles de vote disent qu’on ne vote pas sur le sujet (l’argument : « sujet important, l’article mérite d’être de qualité » est tout aussi stupide, notez) : on ne vote pas sur le sujet. Est-ce que l’on élit un Président de la République au prétexte qu’il a des lunettes de marque ???

Le Nouveau

Imaginez : vous venez de rédiger un article plus que précis sur l’épisode 154 des Simpson, avec analyse sourcée des inspirations de l’épisode, récapitulatif des critiques, historique de la réalisation et résumé pas trop détaillé mais pas trop court non plus. Vous en êtes fier comme de la prunelle de vos yeux quand, soudain, survient un certain « Kévin55″ qui rajoute la phrase suivante « a un momen, on voit le cul d’homer » en plein milieu de l’intro. Grrr! Un paradoxe surgit alors : ce n’est pas à proprement parler un vandalisme : c’est vrai, l’épisode présente bien le postérieur de M. Simpson. Mais quel est l’intérêt encyclopédique de ce fait ? Dans le doute, vous révertez en essayant de le justifier de façon diplomate. Mais ce faisant, n’avez vous pas… MORDU UN NOUVEAU ???

(suite…)

tuxouf |
spitik56 |
solidaire maintenant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MJJ et DIANA ROSS
| pokerenreseau
| alice et june paradise :