Archive pour novembre, 2010

Wikipédia, repaire de nazis-communistes ?

Alithia nous l’avait déjà expliqué, Wikipédia est un repaire d’infâmes suppôts de l’extrême droite, faisant tantôt de la propagande sarkozyste, tantôt soutenant le MNR et qui ne mentionne bien entendu pas tous les scandales sur le gouvernement en place (en même temps, difficile d’être exhaustif sur le sujet !)… Je vous épargne les accusations d’antisémitisme ou d’intégrisme catholique (ben oui, y’a des scouts d’Europe racistes qui chapeautent Wikipédia : Alithia l’a dit !). Alithia confond tout (opposition à l’entrée de la Turquie dans l’UE et racisme, opposition à la colonisation israélienne et antisémitisme, et j’en passe), retouche tout, déforme tout. En même temps, elle qui reproche a Wikipédia de ne pas être écrite par des spécialistes se proclame spécialiste en tout… Je pourrais continuer longtemps, mais pourquoi persister à tirer sur les ambulances !

Non, ce qui nous intéresse aujourd’hui est un autre reportage, magnifiquement intitulé Wikipedia : l’encyclopédie en ligne noyautée par des gauchistes. Y’a comme une incohérence. Sous la plume d’un certain Maximus, Wikipédia le repère de scouts racistes antisémites suppôts de Sarkozy se gauchise. « Gens de droite. Catholiques. Iconoclastes en tous genre. Passez votre chemin ! Le projet Wikipedia (dans sa version francophone) n’est pas fait pour vous. » nous dit-il ; « Vous pourrez bien sûr tenter de mettre votre grain de sel dans le débat sur les OGM, le nucléaire ou la contraception (mais aussi sur n’importe quel sujet), mais vous serez immédiatement réduit au silence par la pensée dominante de la communauté des wikipédiens. »

Alors, Wikipédia : d’extrême droite ? Gauchiste ? Je ne sais plus que dire. Nous avons déjà étudié l’argumentation d’Alithia et vu qu’elle laissait à désirer. 24heuresactu.com (puisque c’est d’ici que vient le pamphlet), serait-il plus compétant à traiter ce sujet ? Voyons donc d’autres articles de nos amis. Déchêts nucléaires : la prise d’otage des fascistes verts ; Salaire des ministres : Ségolène Royal s’entête à mentir ; Nicolas Sarkozy : pourquoi tant de haine et de violence ? ; Sarkozy espion de journalistes ? Le Canard enchainé dérape ! … Effectivement, le site est loin du repaire de gauchiste. Je ne m’étendrai pas sur les sujets de sociétés dont ils n’ont pas saisi (ou ne veulent pas saisir) les tenants et aboutissants, et les articles soutenant Dieudonné dans sa campagne contre le PS… Ce serait stérile et hors sujet.

Mais posons nous cette question : Alithia, clairement anti-sarkozyste, trouve Wikipédia de droite. 24heures.com, clairement ancré dans la droite conservatrice, trouve Wikipédia trop à gauche. Moi, même, bien à gauche, ai bataillé pour que l’on mentionne les petits problèmes judiciaires de Charles Pasqua dès le début de son article… A la réflexion, ne serait-ce pas la le signe qu’un article est neutre, lorsqu’il est trop peu en faveur de nos opinions ? A méditer… ou pas.

 

Le Joueur du grenier : un talentueux dépoussiérage au marteau

Depuis quelques temps, je suis avec attention et amusement l’épopée du Joueur du Grenier. Testeur ? Comique ? Beaucoup des deux, car si son émission est à l’origine consacrée au test de vieux jeux vidéos, le rire est bien au rendez-vous. Mais revenons quelques mois en arrière : nous sommes en avril, et au détour de ma liste de suivi sur Wikipédia, je tombe sur une PàS surprenante parlant de ce fameux « Joueur du grenier », alors totalement inconnu. L’article était, en l’état, inadmissible, mais par curiosité, j’ai jeté un oeil à un des liens Youtube donnés en références, pour tomber sur ça :

Image de prévisualisation YouTube

Et c’est ainsi que je suis tombé amoureux de cet humour et me suis enfilé toutes ses vidéos dans la journée qui a suivi. Le principe est simple. Prendre les vieilles bouses vidéoludiques de notre enfance (enfin, perso, ma toute petite enfance, car comme chacun sait, je reste un jeunot !) et les démolir en riant. Ce principe s’étoffe au fur et à mesure ajoutant mise en scène, effets spéciaux, clins d’oeil et grand n’importe quoi : après avoir terminé Les Schtroumpfs, le joueur excédé bombarde le village des charmants êtres bleus sur fond d’Hymne à la Joie…

Les mois défilant, le concept prend à tel point que le Joueur du grenier se permet quelques hors série histoire de démolir Téléchat et nombreux dessins animés qui ont marqué les jeunes de 80s en bien ou en mal. Et comme on ne se prive pas de ce qui est bon, il possède désormais son site internet (qui a d’ailleurs fermé provisoirement suite à un trop grand nombre de visites), et même un article sur Le Point.fr. Quand à son article Wikipédia, il semble désormais bien admissible. En quelque mois, Grenier est ainsi devenu un véritable phénomène, et je ne pense pas être le seul à attendre avec impatience ses vidéos. Une dernière pour la route !

Image de prévisualisation YouTube

tuxouf |
spitik56 |
solidaire maintenant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MJJ et DIANA ROSS
| pokerenreseau
| alice et june paradise :