Wikipédia, communauté ou encyclopédie ?

J’ai déjà consacré il y a quelques temps un post aux aspects communautaires qui découlent nécessairement d’un projet comme Wikipédia. J’avais a l’époque mentionné les points principalement positifs que pouvaient entraîner le travail communautaire, et, après un Wikiconcours fort agréable, loin de moi l’idée de remettre tout cela en question ! Cependant, la vie en communauté va forcément avec ses nécessaires débordements en tous genres. Trolls, vandales et POV-pushers sévissent en effet sur Wikipédia et se doivent d’être rapidement mis hors-courses ou, dans le meilleur des cas, redirigés vers de meilleurs méthodes de travail. Cependant, depuis certains temps, force m’est d’avouer que je constate avec assez de tristesse la radicalisation de l’action de certains administrateurs, qui, oubliant leur rôle initial de balayeurs, veulent jouer (avec plus ou moins de talent), aux justiciers sur Wikipédia. Bien entendu, taper sur les administrateurs de Wikipédia, instaurateurs volontaires de la cabale et, pourquoi pas, de l’état policier pour contrôler tous les savoirs sur internet (rien que ça, mes amis), est devenu le passe temps favoris de nos chères Wikibuster et Alithia, à qui je fais un peu de pub quand même parce que j’ai rarement vu aussi drôle qu’eux, à part peut-être un certain ministre nous parlant de l’absence totale de pagaille causée par la neige, mais je m’égare. Contrairement à eux, je tenterai donc de ne pas taper systématiquement et de comprendre ; et j’ose espérer que le fait que je ne sois pas – encore? – un ew-wikipédien banni/aigri m’aidera dans cette tâche.

Pourquoi ce débat maintenant ? Le problème serait-il nouveau ? Je ne le pense pas. Depuis les débuts de Wikipédia, très certainement, certains admins prennent à coeur leur fonction. Trop à coeur, parfois. Prenons un exemple type qui s’applique à plusieurs cas ces derniers temps. X est un contributeur de talent, qui écrit de bons articles sur un sujet pointu (au hasard, chimie ou algèbre nouvelle, suivez mon regard). La probabilité que quelqu’un qui égale X dans son domaine arrive sur Wikipédia dans les temps qui vienne reste faible. X est donc, sinon indispensable, du moins fort utile pour le potentiel de Wikipédia. Malheureusement, X a un caractère de cochon. C’est plus fort que lui, quand on le fait chier, il le dit. Mais bon, comme il contribue dans son coin tranquille, ça ne gène pas grand monde. Puis X s’ouvre à la communauté. S’intéresse au bistro, aux élections d’admins… et c’est le drame. Un jour, il n’est pas d’accord avec quelqu’un, le lui fait savoir, et la discussion s’envenime. Part un petit mot allant très probablement à l’encontre du commandement Wikipédien « Pas d’attaque personnelle« . Heureusement, comme l’opposant de X est gentil, il repart bosser a ses autres articles et tout est bien qui finit bien, dans la plupart des cas. Mais un drame peut surgir si Y entre en scène. Y, c’est le vieux de la vieille, l’admin bardé de médailles. Il supprime, protège, nettoie les historiques avec zèle, traque le vandale… Il tombe sur l’attaque personnelle, et bloque notre cher X sans que quiconque ne se soit plaint, juste par principe. Oh, bien sur, le blocage n’est pas énorme, 2 heures, un jour… mais lorsque X prend conscience de la situation, il s’offusque ! « On me bloque sans sommation ? On me censure ? Le tout venant d’un flicaillon que je n’ai jamais vu ? Diantre ! » La machine est lancée. X insulte Y, Y bloque X, et ainsi de suite. Les articles de chimie ou autre sont bien loin, et finalement, X claque la porte, exaspéré. Dans le pire des cas, il part troller sur Wikibuster.

Pourtant, il aurait été si simple d’éviter cette pagaille ! Que Y ne se mêle pas de ce qui ne le regarde pas tant qu’il n’y a pas eu plainte serait encore le plus simple. Mais s’il tient à jouer les flics héroïques, parbleu, qu’il commence par discuter ! Un message de type « Merci de retirer ces propos contraire à telle règle » serait déjà moins dramatique. Wikipédia vient de recréer le système judiciaire français, ou, « Comment Jojo, jeune voleur d’autoradio, ressort de son mois de prison avec son diplôme de dealer en poche, fourni avec les compliments de Gros Lulu, son camarade de chambrée ». Car c’est de ça qu’il s’agit, chers admins zélés. Quand le taureau menace de charger, lui cracher à la figure est, étrangement, une mauvaise idée. Ceci rejoint fort à propos la discussion que je tenais l’autre jour chez Pierrot avec l’un de ces admins zélés : j’expliquai alors que tout admin se devrait, à mon avis, de justifier toute intervention qui n’est pas de l’ordre de la révocation de vandalisme évident de type « Kévin222 é 1 bogoss »/ »caaaaaccaaaaa prooouuut » ou de la suppression de copyvio. Quand on a un pouvoir supérieur au reste de la communauté, il est normal de rendre des comptes, quitte à être moins efficace.

On a donc une triste situation. Pour un mot glissé trop vite, une insulte que personne n’aurait remarqué, dont même la victime se foutait, un contributeur au fort potentiel encyclopédique dégage. La question est donc là : Wikipédia est-elle avant tout une communauté aux règles rigoureusement appliquées au détriment potentiel de l’encyclopédie, ou au contraire une encyclopédie qui se permet un usage souple des règles au profit de son enrichissement ? J’ai ma petite idée, mais je vous laisse seuls juges.

 


6 commentaires

  1. plip dit :

    Au lieu de se plaindre sur le blog, peut-être qu’il faudrait enfin demander le désysoppage des admins en question, surtout ceux déjà visés par une décision du CAr.

    Néanmoins, vas-y Tony, lances l’appel sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:Moyg/Contestation
    et d’autres te suivront !

  2. LittleTony87 dit :

    Justement, tout n’est pas si simple. Je pense même que contester ces admins et, en cas de « réussite » de la procédure, en réduire le nombre, poserait problème. Le boulot doit quand même être fait, et ce n’est pas en réduisant le nombre d’admins qu’on les poussera a faire ce travail – à mon sens nécessaire – de justification. Par ailleurs, qu’on le veuille ou non, il y a des « groupes » sur Wikipédia, et contester « officiellement » un admin entraine surtout à mon avis des clivages plus importants entre soutiens et opposants de l’admin en question.

    La seule démarche à peu près constructive serait, à mon sens, lorsqu’un contributeur est bloqué plus par sanction que par protection de l’encyclopédie, de demander des comptes à l’admin : pourquoi il n’a pas expliqué, pourquoi bloquer avant même de discuter etc. Cela me semble plus productif qu’une contestation qui, bien souvent, est aussi nocive que le blocage qui l’entraîne (et a de toute façon peu de chances d’aboutir).

  3. plip dit :

    Moyg a déjà eu un arbitrage avec Alvaro je crois, où on lui demandais en gros de ne pas tirer avant de discuter… J’ai pas l’impression que ça ait porté ses fruits. Tant qu’il n’y aura pas d’autorité de contrôle des admins qui applique des sanctions immédiates, ça restera pareil…
    Utilisation abusive des outils : suspension de 7 jours.

  4. LittleTony87 dit :

    Effectivement dans le cas de Moyg, un arbitrage a été rendu en janvier dernier (http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Comit%C3%A9_d%27arbitrage/Arbitrage/Alvaro-Moyg) lui demandant « d’être plus précautionneux dans son utilisation de ses outils d’administrateur, en privilégiant la consultation d’autres administrateurs (par exemple sur WP:BA) avant le blocage dans les cas non triviaux, sous peine de perdre son statut d’administrateur ». Cela donne peut-être aussi un exemple des limites du CAr, dans la mesure où ses décisions semblent vite oubliées, passé celle du blocage pur et simple qui est facile à appliquer. Maintenant, comment pourrait-on rendre ce genre de décision systématiquement applicable ? Je ne le vois pas, car il faudrait un moyen de rappeler à tous que tel comportement venant de tel utilisateur doit être particulièrement sanctionné, sans pour autant que le contributeur soit totalement « fiché ».

    Effectivement, une autorité supérieure pourrait avoir un sens ; mais celle-ci se retrouverait de fait sous les feux de tous ceux qui se jugent brimés, et devrait à son tour être contrôlée par une autre autorité supérieure etc. Dans l’idéal, les admins devraient s’équilibrer entre eux. Ce n’est pas toujours le cas.

    Je précise aussi que Moyg n’était pas le seul exemple que j’avais en tête (d’où le fait qu’il n’y a pas de nom dans mon billet : je voulais parler généralement). Ce cas précis amène à mon sens un autre débat : les arbitres sont ils là pour sanctionner ou pour éviter la récidive. C’est là tout le débat.

  5. plip dit :

    Conclusion, les arbitres servent à rien et les admins font ce qu’ils veulent !

  6. LittleTony87 dit :

    Un peu excessif. Quand un arbitrage se conclut sur un blocage justifié, le problème est réglé. Il faudrait simplement que le comité ait les moyens de faire appliquer les sanctions prises. Les rappeler systématiquement serait une idée… mais le boulot est bien trop important pour si peu de personnes. Difficile problème, donc, et bien loin des considérations encyclopédiques qui devraient rester la base de Wikipédia.

Répondre

tuxouf |
spitik56 |
solidaire maintenant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MJJ et DIANA ROSS
| pokerenreseau
| alice et june paradise :