Alithia se retire du jeu

Inutile d’être Hercule Poirot pour le découvrir, le blog d’Alithia perdait nettement en « qualité » ces derniers temps. Les attaques contre Wikipédia pleines de mauvaise foi, souvent hilarantes, se réduisaient de plus en plus (ou sombraient dans le franchement nauséabond). De plus en plus, son blog devenait un lieu de débats politiques ou culturels, ce qui n’est pas un mal, même si restait cette légère tendance à tout ramener à Wikipédia : « Intervention en Libye, ce que WP ne dit pas » ; « Affaire DSK, ce que vous ne trouverez pas sur WP »…, bien que l’article ne parle de l’encyclopédie que dans son titre. Ses derniers billets ne prenaient plus la « peine » de nous mettre en cause ; si la mauvaise foi restait présente et que l’opposant était forcément un « Wikipédien », on s’éloignait franchement des grandes heures de la critique « très constructive » de WP, même si par quelques soubresauts, elle s’en prenait parfois aux « spammeurs wikipédiens« . Ses réponses aux commentaires se faisaient également plus rares et moins acerbes.

La lassitude semble finalement l’emporter ; après cinq ans de « bons » et loyaux services, Alithia jette l’éponge. Comme le dit Pierrot, il serait de mauvais goût de crier victoire. D’autant qu’avec Alithia, c’est une bonne source de rire un site critique qui disparaît ; pas très bon, certes, mais sa disparition pourrait apporter de l’eau au moulin de ceux qui veulent montrer les dessous cachés de WP en rappelant qu’on « fait taire l’opposition ». Il est donc heureux que personne n’ait tenté de faire fermer son blog, malgré certains propos très limites : cela aurait apporté plus de mal que de bien. C’est également pour cela que j’ai toujours trouvé ridicule le fait d’interdire les liens vers son blog sur WP, ce dont elle a beaucoup joué en rappelant « qu’à Wikipédia, on n’a pas le droit de prononcer [son] nom ».

Au final, que reste t-il ? Wikipédia est toujours un projet auquel je crois : les arguments bidons d’Alithia n’y changeaient pas grand chose, d’autant que son site était principalement fréquenté par les Wikipédiens hilares ou les ex-aigris. Pourtant, rien n’est rose et beaucoup de critiques pourraient être faites sur certains débats qui s’y tiennent ou certaines habitudes trop bien installées. Vaste sujet que certains plus sérieux qu’Alithia tentent également d’évoquer. Mais finalement, dans ces cas là, la réponse vient avant tout des Wikipédiens eux mêmes, qui sont les premiers exposés à ces problèmes. Reste donc à savoir qui prendra sa relève comme critique visible, en espérant plus de qualité dans le propos.

 


Répondre

tuxouf |
spitik56 |
solidaire maintenant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MJJ et DIANA ROSS
| pokerenreseau
| alice et june paradise :