Archives pour la catégorie Râlages obligés d’un Wikipédien assidu

Wikipédia a t-elle encore une place pour les rédacteurs ?

Non, le titre de ce billet n’est pas faussement alarmiste. En fait, si, mais comme tout Wikipédien en prise de recul qui se respecte, je me dois d’avoir le sens du mélodrame. Il faudrait d’ailleurs que je place un message dépressif sur ma page utilisateur, sur fond noir, pour faire genre, mais la flemme. Bref, oui, comme l’auront remarqué certains avec soulagement, mes contributions à Wikipédia depuis début mai se comptent sur les doigts d’une main, et mes ajouts à l’espace encyclopédique depuis avril sont peu nombreux. Manque de motivation, manque d’envie. Alors qu’il y a trois ans, je consacrais le peu de temps d’internet que j’avais alors à Wikipédia, je n’en ai aujourd’hui plus grand chose à faire. Non, pas « rien », sinon, je n’écrirais pas ici. Il faut dire que si l’on en croit certains gros lourds, assez lâches pour ne pas trop se dévoiler mais dont l’identité est assez transparente, mon départ, ainsi que celui d’autre contributeurs jusqu’à présent plus résistants que moi, ferait du bien à Wikipédia. Au risque de sembler prétentieux, je pense avoir apporté quelque chose à WP. Du moins quelques AdQ et BA (ça vaut ce que ça vaut), mis en valeur quelques sujets… J’ai déjà eu l’occasion de le dire, les récompenses les plus gratifiantes sont finalement venues hors de WP : le plaisir de bosser sur un article avec des gens très bien a été pour beaucoup, mais la récompense ultime, ça a été le « merci » que m’ont adressé quelques non-contributeurs m’ayant retrouvé, au détour d’un historique ou par ce blog. Il ne sont pas nombreux, certes, mais de très belles amitiés en sont nées, et, comme sur Wikipédia, je préfère la qualité à la quantité !

Reste que du point de vue du fond, il me semble assez grossier de la part de ce Gravatar de dire que des contributeurs comme Sardur, Remih, Floflo62, Coyote, moi-même et ainsi de suite nuisons à Wikipédia sur le simple fait que nos prises de position gênent. Quand bien même les positions tenues sur des sujets tels que les contestations admins, des discussions sur le BA ou au sujet du CAr seraient vraiment nocives (et, je pense, nulle personne y prenant partie n’est apte à le juger), on ne pourrait pas pour autant effacer d’un trait tous les apports faits, auparavant ou à côté, aux articles. Ce sont quand même eux, le fond de Wikipédia. C’est quand même pour eux que nous sommes, en théorie, sur Wikipédia. Dans les faits, selon moi, quiconque fait passer les querelles de méta avant l’apport encyclopédique dans son jugement sur un contributeur est, par définition, inutile à Wikipédia. Malheureusement, c’est ici monnaie courante. Car plongez vous cinq minutes dans les contributions de la lie de Wikipédia, les Grimlock, les SM, les Addacat… et vous verrez qu’eux aussi ont pas mal contribué dans le main, et apporté beaucoup. On pourra d’ailleurs rire, à postériori, quand on voit les félicitations adressées fut un temps a des gens depuis honnis… Le plus drôle est que, bien souvent, leurs accusateurs en font moins ! Passons, une fois encore, sur ces querelles de clocher, et posons nous donc la vraie question : est-il encore utile ou valorisant d’être rédacteur de Wikipédia ?

 

Rédige et tais toi

Une des remarques qui m’ont particulièrement échaudées lors de mon départ vient de Pic-Sou : « depuis quand les auteurs d’un article doivent-ils être prévenus quand on modifie celui-ci ? » Posée comme ça, la question est orientée. Pour une simple modification, en effet, rien ne l’oblige. Lorsque la modification fait débat, il semble en revanche courtois de prévenir ceux qui ont parfois passé des dizaines d’heures sur un article. Et, pour ceux qui considèrent que la courtoisie n’a rien à faire sur Wikipédia (parti de plus en plus dominant sur les pages communautaires), on peut également parler en terme de « rentabilité » : il est fort probable que quelqu’un qui a beaucoup travaillé sur un article ait des connaissances suffisantes sur son sujet pour apporter un éclaircissement. Mais en fait, non. Le(s) rédacteur(s) principal/principaux, on s’en fout. Les consensus passés, on peut marcher dessus sans discussion. Encore il y a quelques jours, une perle : un contributeur à qui plusieurs personnes signalent des erreurs récurrentes et lui demandent pourquoi il n’a pas demandé d’avis réplique : « Les tâches de maintenance sont déjà assez pénibles, si en plus il faut en parler à tous les projets concernés. » C’est vrai quoi ! On va pas aller demander leur avis à ceux qui bossent sur ces articles depuis des plombes, quelle utilité ?

De même, combien de temps a t-il fallu pour faire bloquer un compte reprenant pour pseudonyme le nom d’un camp de la mort ? Combien de temps pour faire bloquer AnnOnim qui avait, par chance, pour ennemis des gens mal vus sur les RA, ce qui lui a permis de vandaliser à plus soif malgré les S.O.S. répétés ? À chaque fois le même refrain. « Je ne t’aime pas, donc tu peux crever. » En revanche, la première requête demandant à faire bloquer SM ou Meo pour crime de lèse-on-ne-sait-pas-trop-quoi continue à susciter l’affluence. Je ne m’étendrai pas non plus sur ceux qui ont passé des plombes à se demander si se dire « poursuivi par le lobby juif » et accuser « les sioniste et leurs amants » était antisémite : Pierrot a déjà suffisamment parlé de cette navrante histoire qui ne fait pas honneur à Wikipédia.

Remarquez que ce charmant traitement n’use pas que les rédacteurs, loin de là. Les patrouilleurs, qui se mangent les vandalismes et insultes qui vont avec et permettent à Wikipédia de garder une tête décente face aux hordes de débiles tout droit venus des terres du 15-18, s’en mangent aussi pas mal dans la gueule ; avec pour résultat quelques ras-le-bol regrettables, mais justifiés. Dernier exemple en date, la déplorable sortie de Kyro avec son coup de la « dictature en DRP. » Je le pensais franchement au dessus de ça…

 

Revaloriser les apports constructifs à Wikipédia ?

Eh oui, après ce constat triste, on ne peut que se demander quelles solutions apporter. Soyons clairs : de nouveaux contributeurs arrivent sur Wikipédia, comme toujours. Saura-t-elle les garder ? L’éternel débat du « ne mordez pas les anciens » revient… Et encore une fois, on nous expliquera que « tout va très bien, madame la marquise. » Non, personne ne part, ou presque (à mettre à jour, d’ailleurs, Pierrot, si tu t’ennuies…), et de toute façon, nul n’est irremplaçable. Oui, mais. Wikipédia est fondée sur le fait que, quel que soit l’article, finira bien par arriver un contributeur capable de le développer. C’est l’argument qu’utilisent à tour de bras ceux qui créent à la pelle des ébauches sur tout et n’importe quoi. Maintenant, supposons vraiment qu’arrive sur Wikipédia un spécialiste des villes congolaises qui nous désébauche tous ces articles pour les transformer en un truc formidable. Wikipédia aura une chance énorme. S’il part, dégoutté, quelle est la probabilité qu’un nouveau spécialiste du sujet arrive ? Et si lui même part dépité, je ne vous raconte pas : les villes congolaises seront condamnées à avoir une sale tronche sur WP. Personne n’est indispensable, mais ce n’est pas une raison pour ne pas essayer de garder les anciens contributeurs ; au cas où…

Et certains s’en chargent très bien ! Les courageux admins qui gèrent les labels, notamment, font un travail formidable pour mettre en valeur les contributions de fond. Quand on ne trolle pas sur les votes, ce qui, bizarrement, n’est pas toujours le cas… Parfois, les guerres de clan s’invitent jusque là. Espérons que ce soit là anecdotique. Un autre événement, une vraie fête de la contribution de fond, tenait aussi ce rôle : le Wikiconcours. J’en parle au passé, car oui, on a tué le WCC. Expliquons les choses simplement. JPS68 n’aime pas Celette, et réciproquement. Les deux se retrouvent dans le jury du Wikiconcours. En temps normal, deux contributeurs censés auraient rangé les armes. Celette l’a, globalement, fait. Lorsqu’elle fait une bévue dans son rôle de juré, qui signale la faute ? JPS68, et s’ensuit un léger procès. Si la plupart supposent la bonne foi, Deuxtroy, ennemie notoire de Celette, rentre dans le lard. Allons y gaiement. Quelques jours plus tard, le même JPS68 trouve « incroyable » que Celette ose modifier un article en concours en… posant un {{refnec}}. Rien que ça.

Le même, dans un sursaut règlementaire, demande aux gens d’éviter de venir polluer la page du jury, dans un souci de « convenances ». L’hôpital se fout de la charité, mais soit ; considérons que c’est par une prise au sérieux un peu excessive de la fonction de juré… Quand ce n’est pas l’un, c’est l’autre : parce que Celette a le malheur de remplir sa présélection au moment ou Deuxtroy clôture le tout, la même Deuxtroy décide que les votes de son ennemie n’ont pas à être pris en compte et attaque sa manière de contribuer. Heureusement, le reste du jury ne suit pas… Puis, dans la série des provocations inutiles, JPS68 juge utile d’attirer l’attention sur deux RA mettant en scène Celette. Devinez qui donc s’y oppose à elle ? Réponse ici ! On notera au passage qu’il est formidable que ce comportement trollesque parvienne à me faire défendre une contributrice dont je ne partage à peu près aucune des positions sur WP, mais bon, on trouvera quand même le moyen d’accuser de clanisme. Tant qu’à faire également, quand Celette expose (fort maladroitement, mais soit) sa vision de l’expérience du WCC, qui lui tombe dessus rapidement ? JPS68 qui lui rappelle qu’elle a des résultats à rendre. Certes. Mais en 5 Wikiconcours, j’ai souvenir de beaucoup de jurés qui ont rendu leurs résultats à la bourre, voire pas du tout, et à qui on cherchait beaucoup, beaucoup moins de noises. Coïncidence ? Il suffit enfin de voir la dernière section de la page du jury, initiée par Deuxtroy et fort à propos mise en boîte par Jmex, pour voir à quelles bassesses la « chasse à la Celette » s’est exprimée sur ce Wikiconcours. On osera encore me dire qu’il ne s’est rien passé ?

Alors oui, pas mal d’articles en sont sortis grandis, le travail de quelques équipes a été mis en valeur, mais à quel prix ? La joie de contribuer est-elle sortie gagnante ?  Personnellement, c’est le premier WCC que je laisse tomber et je n’ai certainement pas envie de recommencer, mais poussons la réflexion plus loin. Le concours est censé récompenser l’amélioration d’articles, donc à la mettre en valeur. Lorsque JPS68 démonte totalement l’énorme travail de Jean-Jacques Georges sur l’article « communisme », le WCC remplit-il son office ? Ce qui était peut-être l’article à l’importance la plus élevée en concours représentait un défi énorme… Tant de morgue, simplement parce qu’on aime pas le contributeur, c’était de trop. Remarquez, ce n’est pas la première fois que ce genre de situation « humiliante » pour un contributeur vraisemblablement de bonne foi apparaît au cours d’un WCC, et on pourra relever un dénominateur commun. Chacun tirera les conclusions qu’il veut. Mais pour moi, en ce moi de mai 2012, le Wikiconcours a perdu tout ce qui en faisait pourtant un grand moment de la vie wikipédienne. Entre l’aspect de jeu, et l’aspect d’amélioration de l’encyclopédie, un choix a visiblement été fait ; mais pour des raisons pour le moins douteuses.

 

Conclusion

Malgré ce constat sur la situation pathétique des rédacteurs sur Wikipédia, du moins de mon point de vue et ma propre expérience, je ne l’ai pas définitivement quittée… sans quoi je ne perdrais pas mon temps ici. Comme disait l’autre, « I’m just sitting here watching the wheels« , mais ce que je vois n’est pas glorieux, et pas du genre à donner envie de revenir. Reste que quand la situation se sera améliorée pour ceux qui essaient en toute bonne foi de donner à WP, je reviendrai peut-être. En attendant, il est certain qu’il y a des activités plus gratifiantes au vu de l’ambiance ! Point d’inquiétude donc (ni de réjouissances) si je m’absente quelques temps de ces lignes ; je reste dans le coin. Et l’ami Pierrot semble avoir repris du poil de la bête ce qui devrait nous permettre à tous de continuer à nous mettre au courant des gros trollages velus. C’est déjà ça de pris ! Wikipédia, finalement, c’est comme la télé : on dit qu’on aimerait un programme de qualité, mais la merde, ça distrait !

Démocratie wikipédienne : leçon en quatre étapes

  1. On vote.
  2. Le résultat plait pas.
  3. On revote.
  4. Répéter jusqu’à ce que le résultat plaise. Vous pouvez si ça vous amuse proposer d’annuler les votes qui ne plaisent pas.

Et le plus drôle,  c’est qu’il y aura toujours des rigolos pour dire que c’est ça la vraie démocratie. J’ai comme un doute. Puisque l’expression a récemment été approuvée par RA, je crois sans grande hésitation pouvoir parler de foutage de gueule.

Démocratie wikipédienne : leçon en quatre étapes dans Râlages obligés d'un Wikipédien assidu tintin-vote-soviets

Triste spirale

Il était une fois un projet d’encyclopédie. Lorsque je l’ai découvert, il y a de cela bientôt trois ans, j’ai été séduit par son idéal : donner le savoir à tous, écrire quelque chose de neutre, nuancé, qui ne prenne position pour personne, pour rien, faire une somme des savoirs humains sans chercher à porter de jugement. Ce projet, c’était Wikipédia. Une encyclopédie où tout le monde doit pouvoir contribuer main dans la main ; du communiste au militant FN ; du Musulman au Juif en passant par le Bouddhiste et même, s’il le veut, le Pastafarien. Une encyclopédie qui accorde la même importance à TF1 et Arte ; une encyclopédie qui ne prend pas position entre Sarkozy et Hollande. Une encyclopédie qui explique les choses sans forcer le lecteur à prendre position. Une encyclopédie neutre. Cette neutralité est une base, justement pour que la cohésion entre ses contributeurs se maintienne. Oh, bien sûr, il y aura toujours des POV pushers, mais en général, on s’en sortait pas trop mal, à force de débats et d’explication, on remettait dans le droit chemin les bonnes volontés, et on virait les propagandistes.

Contrairement à ce que l’on nous dit aujourd’hui, cette neutralité ne s’appliquait pas qu’au contenu. Je me souviens que chaque fin d’année, quand les feuilles tombent et que les familles se rassemblent au coin du feu, Saint Jimbo nous apparaissait en haut des pages. Nous clamant que « Wikipedia needs you ». Nous demandant des sous. Pourquoi ? Pour continuer à vivre sans pub. Noble engagement car, comme on nous disait à l’époque, comment Wikipédia resterait elle crédible avec des bannières publicitaires ? Comment pourrait-elle, d’une part, faire un article neutre sur une entreprise, et de l’autre nous afficher une pub pour sa dernière création ? Ce motif de don était logique, mais a bien perdu de sa superbe.

Et puis est venu ce fameux jour où WP:it a décidé de lutter contre une loi (au demeurant tout a fait odieuse) envisagée par le Parlement italien. Ce jour là, Wikipédia est entrée de plein pied dans le lobbyisme politique. Ce jour là, elle a pris conscience de sa force en politique. Mon opinion politique me pousse à soutenir cet engagement contre une loi à laquelle je serais foncièrement opposé si elle apparaissait en France. Mais mon adhésion à l’idéal Wikipédien, de voir bosser ensemble des gens aux positions différentes, est contre. Cet idéal de neutralité est, en théorie, le ciment qui lie les Wikipédiens. Prendre position contre quelque chose, c’est dire à tous les Wikipédiens qui pourraient être pour celle-ci qu’on ne veut pas d’eux. Mais cela n’est guère important.

Et puis vient le moment où Saint Jimbo (celui de là-haut, oui), contacte un lobbyiste américain parce que franchement, le projet SOPA du gouvernement, ça pue (et sur ce dernier point, il a bien raison). Et tout s’enchaîne, et Wikipédia en anglais décide aujourd’hui de se mettre en blackout. Quiconque se connecte dessus voit donc cela :

Triste spirale dans Râlages obligés d'un Wikipédien assidu Wikipedia_Blackout_Screen
Quand Wikipédia devient un tract…

Wikipédia est remplacée par un gigantesque tract politique, et certains osent me dire, sans sourire, que cela n’altère pas son contenu. À l’heure actuelle, le CONTENU de Wikipédia en anglais est, et pour 24 heures, remplacé par un tract politique. Ceci, quelle que soit la teneur du tract en question, va à l’encontre du principe de neutralité de Wikipédia. Mais quid de la Wikipédia en français ? On se décide, hier soir à 18 heures, à lancer un vote à la va vite sur le bistro pour ajouter une bannière anti-SOPA pour la journée. 24 heures plus tard, 58 personnes en tout se sont prononcées, sur les 15 000 contributeurs actifs que dit contenir l’encyclopédie. Sur WP;en, la décision du blackout n’a pas impliqué plus de 1000 personnes au total. Pour une décision qui impacte toute la communauté, c’est peu. D’autant que sur Fr, les avis sont très partagés, avec, hier une légère majorité d’opposition à la bannière.

Quel sera l’impact de cet événement ? Il est double. Premièrement, j’aurai du mal à ne pas avoir honte la prochaine fois que je tomberai sur un POV pusher, qui sera ici en moyen de me répondre « mais vous le faites bien, vous ! » J’aurai honte la prochaine fois qu’une de mes connaissances donnera à Wikipédia, séduit par le discours de neutralité face à la pub. J’aurai honte si la Fondation Wikimedia utilise ce que j’ai fait sur Wikipédia pour défendre des idées auxquelles je suis opposé (et elle en a, comme le précise Ludo ici, parfaitement le droit). J’aurai honte quand, la prochaine fois, Wikipédia s’engagera à nouveau. J’aurai honte, enfin, de l’article de Wikipédia sur la SOPA, à jamais sali du sceau de la non-neutralité : comment peut-on s’engager contre une loi, et faire croire qu’on a écrit un article neutre à son sujet ?

Une majorité se manipule facilement. Peu, ou pas, d’internautes peuvent soutenir la SOPA. Lancer une initiative contre elle est accueilli d’une volée de roses. Quel que soit le sujet, pour peu qu’il soit assez consensuel, Wikipédia peut désormais chercher à le promouvoir. Wikipédia n’est plus une encyclopédie, c’est un outil de propagande politique. Cela me déprime. Viendra le jour où Wikipédia défendra une position qui choquera une partie de ses contributeurs. Qu’en sera-t-il alors ? Seront-ils guidés vers la sortie ? Wikipédia pourra-t-elle toujours prétendre à la neutralité ?

On me dit que participer à Wikipédia est, en soi, un engagement politique. C’est faux. La culture n’est le monopole d’aucun parti, d’aucune religion, d’aucune idéologie. On trouve sur Wikipédia des contributeurs de tout le spectre politique, de l’extrême-gauche à l’extrême-droite, rassemblés par l’idéal d’une encyclopédie neutre. Il serait impossible de tous les réunir derrière un engagement politique. Les Wikipédiens s’engagent pour la propagation de la culture. Cet engagement est à peu près aussi profond que lorsqu’une miss France demande la paix dans le monde : aucun parti politique ne pourrait le contredire. Le seul engagement politique de Wikipédia a débuté chez nos amis italiens, et depuis, comme dirait l’autre, la boite de Pandore est ouverte.

Je suis LittleTony87. Je suis radicalement opposé à la SOPA, mais je le suis encore plus à la politisation de Wikipédia. Autant dire que je suis mal barré.

Les nouveaux maîtres du chaos

Kõan (et ce billet ne fera certainement qu’approfondir son opinion, même s’il ne lit pas les blogs, mais sait tout ce qui s’y dit) considère que X86 (un certain Coyote) et Y87 (votre serviteur) sont les « nouveaux maîtres du chaos » sur Wikipédia¹. C’est la vérité, à n’en point douter :

- c’est nous qui avons attaqué à tout va durant un vote de contestation en trainant dans la boue tout avis opposé au notre

- c’est nous qui avons lancé un trollesque débat sur les fréquentations IRL d’un candidat admin

- c’est nous qui avons assailli en groupe un autre candidat admin parce qu’il vote mal, tout en prenant soin d’accuser d’attaque en meute les votants opposés sur un autre vote

- c’est également nous qui avons lancé un conflit d’édit sur le BA menant à (et c’est, je pense, historique), sa protection

- c’est enfin nous qui avons tenté de remuer les braises en cherchant à faire appliquer une décision d’arbitrage histoire de poser des soucis supplémentaires ; et qui avons cherché à réveiller le débat quelques heures après sa conclusion parce que le résultat ne nous convenait pas

Kõan, tout est donc prêt. Tu as ici assez de diffs pour monter ma contestation, dont je t’indique la page. Tu as toutes les preuves que je suis le maître du chaos qui détruit Wikipédia (je rajoute d’ailleurs une preuve de mes terribles exactions d’hier). Tu n’as plus qu’à t’amuser. (EDIT : à sa demande, je rajoute aussi celle du Vil Coyote, des fois que…)

Cher lecteur, ce billet est un trollage totalement non neutre, totalement désabusé (mais c’est la mode aujourd’hui) faisant suite à un véritable Pearl Harbour de la communauté Wikipédienne ce 10 janvier 2012. Vous n’êtes donc pas obligés de le nourrir. Mais vous avouerez que ça fait du bien !

 

1. Bon, je reconnais quand même que pour A42, tu n’as pas totalement tort. 1/3 c’est déjà pas mal, mais ta liste est incomplète…

Engagez vous, rengagez vous, qu’ils disaient…

Après WP:it, c’est au tour de WP:en de parler de se mettre en grève pour protester contre une loi en cours de vote aux États-Unis.  Alexander Doria a bien résumé l’affaire sur son blog, et celle-ci a entraîné une certaine résonance sur le bistro du jour. Car pourquoi WP:en s’engage t-elle ? Contre une loi qui, disent-ils, la mettrait en danger. Une sorte de Hadopi version US qui couperait les vivres à tout site contrevenant aux droits d’auteur. Sauf que, comme le fait justement remarquer Arnaudus, à priori, si WP:en respecte le droit d’auteur, elle n’a rien a craindre. On passera sur les divers éléments du débat, chacun pouvant se faire son avis sur la loi en question et la nécessité de s’engager.

Je ne poserai qu’une seule question : est-il normal que le fondateur de Wikipédia lui-même oublie le premier principe fondateur de sa création (« Wikipédia est une encyclopédie », pour ceux qui semblent de plus en plus nombreux à l’oublier), et la fasse entrer de plein pied dans la politique en allant jusqu’à engager des lobbystes pour soutenir sa démarche ?

Question subsidiaire : Pierrot nous fera t-il le coup du « je vous l’avais bien dit ? » ?…

123

tuxouf |
spitik56 |
solidaire maintenant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MJJ et DIANA ROSS
| pokerenreseau
| alice et june paradise :