Archives pour la catégorie Râlages obligés d’un Wikipédien assidu

Quand Wikipédia parle politique…

Le sujet de la politique sur Wikipédia a déjà maintes fois été traité en ce qui concerne les articles encyclopédiques. On l’a déjà dit, tantôt nazie antisémite d’extrême droite, tantôt repère de la gauche marxiste populiste athée méchante, Wikipédia est souvent, selon les observateurs, du point de vue opposée au leur. Quant aux contributeurs, ils s’écharpent sur des questions concernant vaguement la neutralité, et plus concrètement leurs conceptions de ce qui doit ou ne doit pas être sur un article d’encyclopédie. Rien de nouveau sous le soleil, et j’ai déjà tiré ma conclusion : poussons la poussière sous le tapis, regardons ailleurs le temps que ça se calme. Une fois ceci dit, je rajoute tout de même que ce ne sont pas ces aspects que je vais traiter dans le présent billet. Mais ne vous inquiétez pas, amis lecteurs amateurs de scandales et billets polémiques (dites pas le contraire, les stats parlent à votre place), le trollage sera bien au rendez vous ici.

Car, de façon plus générale, la politique s’incruste sur Wikipédia dans des discussions qui prennent rapidement un tour nauséabond. Nous ne nous arrêterons pas sur les vagues considérations du troll lambda venu imposer son point de vue révisionniste/nous faire découvrir la Vérité et qui traite tous ses opposants de nazis/censeurs/antisémites/partisans d’un complot international/fans de Justin Bieber. Non, parlons plutôt du contributeur bien établi qui fait un peu trop souvent part de ses opinions politiques. L’exemple le plus récent nous vient de Mike Coppolano, (relativement) coutumier du fait, mais il n’est pas le seul à s’y être livré, loin de là. On a pu aussi voir quelques sorties anti-communistes etc., qui, quel que soit le sens dans lequel va la critique, sont totalement hors sujet sur un projet qui a pour but, rappelons le, de rédiger une encyclopédie neutre, et pas de promouvoir ou démolir une quelconque idée politique.

Or donc, Mike, sur le bistro d’hier, nous a gratifié d’une sortie remarquable, pour la remise des prix de Wiki Loves Monuments, concours de photographies à des lieues de toute considération politique (quoique…). Mais il se trouve qu’un des vainqueurs, Jérémy J. (anonymisé à sa demande), a le malheur d’être sympathisant du Front National et de le dire, assez rapidement, sur sa page utilisateur. Que les choses soient claires, ayant grandi dans un contexte clairement à gauche, et partageant ces valeurs, le parti sus-cité représente à peu près tout ce que je n’aime pas. Je dirais même qu’il est sur la liste des partis pour lesquels je ne risque pas de voter. Cependant, j’ai justement été élevé dans des valeurs me poussant à considérer que l’opinion de l’autre, aussi horripilante puisse t-elle être à mes yeux, n’a pas à lui être reprochée.

Et en l’occurrence, Jérémy J. est un contributeur de qualité, qui fait du très bon travail dans ses sujets, sans jamais, à ce qu’il me semble, s’être livré à une quelconque propagande. Il se trouve aussi que, ledit cliché n’ayant rien de politique, étaler et critiquer les opinions de son auteur sur le bistro comme l’a fait Mike Coppolano était clairement hors sujet et déplacé. Cela l’aurait été venant de tout utilisateur, et quel que soit le thème de la critique : de quel droit aurait-on à s’en prendre à un contributeur sous prétexte qu’il est Musulman, homosexuel ou Berrichon, tant qu’il ne POV-push pas dans le sens de ses engagements ? Le souci est que ce genre de dénigrement « au faciès » a tendance à se répandre de façon de plus en plus impunie ; mais rarement aussi visible (c’est d’ailleurs l’ampleur de cette sortie bistrotière qui m’a poussé à prendre ce cas plus qu’un autre ; je n’ai aucune amitié ou inimitié pour les protagonistes par ailleurs, merci de le noter avant de me sauter dessus).

On aura tôt fait de réveiller le vieux débat sur le bienfondé des boîtes utilisateur/propos politiques/religieux/autres… sur les pages utilisateur. Je m’oppose personnellement à leur retrait dans la mesure où rien ne les rend obligatoire. Elles me semblent également un gage de sincérité de la part du contributeur déclarant : « voici mes idées, si je suis amené à contribuer à leur sujet, je pourrais me laisser aller à violer la NPOV, si cela ce fait, dites le moi ». Car soyons réaliste, nous avons tous des opinions, qu’il n’est jamais aisé de retenir.

En revanche, il me semble primordial de faire en sorte de limiter les discussions de type politique/religieux et autres débats foireux qui n’ont aucun lien avec Wikipédia sur le bistro, qui est déjà clairement devenu un vaste champ de mines bordélique au possible. Malheureusement, la possibilité de désigner des modérateurs n’attirerait que des ennuis supplémentaires… Difficile donc, de rendre les choses simples. Mais il me semble clair que pour le bien de tous, ce genre d’amusement devrait se cantonner, au maximum, aux espaces personnels.

Je ne peux donc que reprendre la citation que m’a involontairement soufflé Kelam : « je ne suis pas de votre avis, mais je ferai tout ce que je peux pour que vous puissiez le défendre ». Exposer ainsi un contributeur à un tel interrogatoire en plein bistro comme ce fut le cas hier est tout bonnement honteux, quel que soit le sujet. A voir si la chose se reproduira.

Quant à ceux qui veulent s’interroger sur le rôle que peut jouer Wikipédia sur la politique, débat qui a secoué les masses et dont au sujet duquel je ne sais pas quoi penser, Dr Brains a lancé une discussion qui me semble d’un bon intérêt. Bon courage à ceux qui y prendront part !

Comment Wikipédia est tuée à petit feu

Rien ne va plus sur Wikipédia, de plus en plus de contributeurs le disent ; et ça, c’est inquiétant. Jusqu’à il y a peu, j’avais fait de « supposez la bonne foi » ma règle de vie, et je me persuadais que « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ». Puis vient le jour où on essaie de donner un avis assez neutre dans ce conflit, et on se mêle à toutes ces guerres. Guerres qui, il faudra bien s’en rendre compte, contribuent à tuer petit à petit Wikipédia, car les dégâts collatéraux vont croissant.

Pourtant, le projet lui même reste beau et ce concept de partage de culture pour le profit de tous continue à me tenir à coeur. Il est d’ailleurs particulièrement intéressant de voir que tous ces conflits ne touchent finalement que de très loin les articles, qui sont le fondement même de Wikipédia. Retour sur ce problème qui ronge l’encyclopédie et provoque petit à petit le départ de contributeurs talentueux.

(suite…)

Les joies de l’administration Wikipédienne ; épisode II

Les voies des blogs sont impénétrables : qui aurait cru que parler de grosses engueulades sur les RA pourrait attirer bien plus de visites que n’importe quel billet de fond ? Ouais, bon, en vrai, tout le monde s’y serait attendu. Mais il n’empêche que le boom de visites sur l’article concernant les événements de samedi/dimanche et encore plus surprenant l’avalanche de commentaires sur le dernier billet (pourtant court) de Pierrot prouvent que beaucoup se sentent concernés par tout ces conflits, pourtant bien mineurs sur Wikipédia. Heureusement, les articles et le Wikiconcours seront bientôt là pour se changer les idées au milieu de la guerre urbaine qui se prépare sur fond d’élections. Mais en attendant, chers lecteurs, trollons, trollons.

(suite…)

Sur Wikipédia, admins récents, fermez vos gueules !

Lorsque je suis devenu admin il y a quelques mois, c’était avant tout pour effectuer les actions de base de type suppression d’autobiographie de collégien ou purge en cas de violation de copyright. Je voyais les Requêtes aux admins comme une »chasse gardée » assez nauséabonde où quelques uns mieux établis que moi réglaient leurs comptes. Et puis je suis devenu idéaliste. Face aux guéguerres de clans (oui, ils existent) je me suis dit que je pouvais tenter de me poser en « neutre » sur une requête ; je suis d’ailleurs pas le seul à avoir eu cette idée. Mais on aurait mieux fait de ne rien faire. Résumé d’une nuit palpitante.

(suite…)

Ce n’est pas parce qu’on a pas de jeu de mot pourri sur le CAr qu’on a rien à dire pour autant…

Puisqu’il est de coutume ces temps ci pour quiconque traine un peu dans les pages communes de parler du Comité d’Arbitrage, je me lance aussi dans l’exercice. Je dois avouer que jusqu’à il y a peu, ma politique en la matière était « j’en ai rien à cirer » ; mais depuis quelques temps, le sujet étant sur toutes les lèvres et le problème semblant enfler, je n’ai pas pu ne pas y prêter attention. Et en effet c’est pas jojo.

Sur trois gros arbitrages récents, les trois jugements ont fini par des décisions qui ont pas mal révolté la foule : entre Suprêmemangaka qui a droit à une psychothérapie de comptoir ; Argos42 à qui on explique qu’il n’a rien à faire ici alors que quelqu’un d’autre l’avait redirigé vers le CAr ; et Addacat à qui on demande de divulguer sa liste de suivi pour lui éviter de contribuer dans des articles générateurs de tensions, les problèmes ont été nombreux et se sont soldés par des discussions sans fin (voir par exemple le(s) débat(s) du bistro du 26 juillet).

On me souffle dans l’oreillette qu’à chaque fois, le CAr a bien agi, que le refus de l’arbitrage venait du fait que le conflit n’était pas assez ancré sur WP pour être de son ressort, que le CAr n’est pas un bureau des pleurs, et que les arbitres ont autre chose à faire. Bon, celui qui est au bout de l’oreillette est un arbitre, et visiblement pas le moins contesté, ce qui peut (éventuellement) nuire à l’objectivité du propos.

Je poserais donc volontiers une petite question : si le problème est aussi mineur et anecdotique que cela, comment expliquer que Pierrot ait pu en pondre un billet fort prolifique en commentaires (souvent en défaveur des arbitres),  comment expliquer la multiplication des sections de protestation dans les divers espaces publics de WP ? Sans parler des jolis échanges sur Twitter et IRC, si j’en crois la rumeur (mais ma foi en Wikipédia risquerait de ne pas survivre à un tour là bas). On me répond, toujours dans l’oreillette, que ce sont toujours les mêmes qui râlent. Sauf que non ; à commencer par moi : on peut être outré par ces décisions, même quand on ne partage pas les vues des brimés. Dans le cas du bistro du 26, la discussion part de Celette, dont il me semble qu’elle n’avait jamais été très impliquée dans ces histoires de CAr. Et ainsi de suite. On me rajoute dans l’oreillette que cela ne concerne que deux arbitrages. Sauf que le lendemain de cette subtile réponse, patatras : nouveau scandale dénoncé sur le bistro concernant un troisième arbitrage.

Je n’ai pas grand avis sur le fait que ces sanctions décernées par le CAr soient méritées ou non. Les conflits sont tellement touffus qu’il est difficile de savoir qui mérite quoi. En revanche, quand l’instance principale (pour ne pas dire la seule) de médiation/résolution de conflits est à l’origine d’une grande partie des prises de tête, n’a t-on pas affaire à un sacré problème ? Rappelons également aux arbitres qui se plaignent du fait qu’ils n’ont pas que ça à faire qu’ils ne sont élus que pour six mois, et qu’il sera toujours possible de leur proposer un temps de repos par la suite. Dans tous les cas, il est certain que désormais, je ne pourrai plus conseiller à ceux qui se plaignent (souvent à tort) de la censure des admins ou autres abus, d’aller porter le conflit au CAr pour en finir une bonne fois pour toute : ce serait jeter de l’huile sur le feu. Wikipédia n’a aucune instance de résolution de conflits efficace, et c’est bien dommage pour une telle communauté.

123

tuxouf |
spitik56 |
solidaire maintenant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MJJ et DIANA ROSS
| pokerenreseau
| alice et june paradise :